Toute l’équipe de SUP CAREER est heureuse d’avoir organisé le 1er Avril dernier la quatrième Rencontre Annuelle des Tuteurs. Ce rendez-vous maintenant incontournable est l’occasion de faire d’abord connaissance autour d’un petit-déjeuner, puis d’échanger entre professionnels sur le rôle du tuteur et sa synergie avec la formation en alternance.

Rencontre annuelle des tuteurs – Edition 2014
 

Retour sur les trois thèmes abordés lors des ateliers d’échange :
1- L’intégration de l’alternant dans l’entreprise
2- La transmission du savoir et communication
3- L’évaluation au service de la validation des acquis

L’intégration de l’alternant dans l’entreprise

L’intégration de l’alternant est une étape importante, il est essentiel que celui-ci se sente et soit considéré comme un collaborateur à part entière. Le processus concerne autant l’adaptation au poste que l’appropriation de ce dernier. Selon la taille et la complexité de l’entreprise cette phase peut durer jusqu’à 1 mois et prendre différentes formes. Dès les premiers jours une présentation des différents services et collaborateurs avec lesquels l’alternant pourrait être amené à travailler, des journées d’intégration en indivi-duel ou en collectif, l’organisation de séminaires permettent de donner une vision glo-bale du fonctionnement interne et social de l’entreprise. De même, un poste de travail identifié et des outils adaptés prêts à l’arrivée de l’alter-nant créent le climat favorable au bon déroulement de ses futures activités tout en par-ticipant au sentiment de considération mutuelle. Certains tuteurs n’hésitent pas à établir des emplois du temps détaillés pour guider l’alternant lors des premières semaines de prise de poste, en précisant la spécificité des tâches à accomplir.
Les apprenants en début de contrat peuvent être accueillis par ceux auxquels ils suc-cèdent, assurant ainsi une bonne transmission des dossiers en cours. Ce type de trans-mission entre jeunes alternants simplifie le dialogue et rend les arrivants opérationnels plus rapidement. Sont également proposées des formations spécifiques liées au métier de l’entreprise (sensibilisation à ses produits, dispositifs internes, prévention des risques, etc.).

Hall Sup Career

Le rôle des Ressources Humaines en tant que conseil et organisateur est ici essentiel pour mettre en forme, coordonner le process et s’assurer de son aboutissement. Une intégration réussie suscite l’adhésion à la stratégie et la culture de l’entreprise, le nouvel alternant s’impliquant davantage dans son rôle au sein de la société et dans sa formation tout au long de l’année.


Transmission du savoir et communication

L’accueil d’un jeune en alternance est le fruit d’une décision murement réfléchie et vo-lontaire de la part du tuteur. Les compétences transmises sont autant pratiques (méthodes de travail) qu’au niveau du savoir-être (comportements et attitudes dans le milieu professionnel). La formation donnée par le tuteur a pour objectif de lui permettre de déléguer, à terme, une partie de ses tâches, mais cela ne peut se faire qu’au prix d’un investissement en temps de formation et d’accompagnement pour établir la confiance nécessaire à la délégation. Une bonne transmission des compétences passe ensuite par de bons prin-cipes de reporting et de communication tout au long de l’année.

Des points réguliers sont également organisés afin d’échanger sur l’avancement des tâches et missions en cours, et sur celles en préparation ou à venir. Ces points doivent se tenir au calme afin de favoriser l’échange dans un climat de confiance. D’un point de vue pratique, la configuration des bureaux (commun ou en open space) doit être optimisée pour faciliter la demande d’assistance et d’accompagnement dont l’alternant peut avoir besoin. Une fois la collaboration tuteur/alternant convenablement installée, l’investissement réci-proque peut se poursuivre par une prise de responsabilités plus importantes, déléguées par le tuteur, laissant ainsi son alternant le seconder. C’est en lui laissant davantage d’autonomie qu’il pourra perfectionner son savoir-faire et ses compétences profession-nelles. Un accompagnement de départ aidant l’alternant à gérer ses priorités est recommandé.

Salle de réunion - Sup Career INSEEC

En résumé, les principales qualités d’un tuteur qui ont été mentionnées sont :
– La pédagogie : savoir développer les capacités de son alternant en le guidant avec clarté et patience
– L’organisation : faire acquérir les bonnes méthodes d’exécution des missions, et aider l’alternant à gérer ses priorités
– Rester disponible, à l’écoute et favoriser l’échange

Les qualités de l’apprenant sont également essentielles. Celles qui sont recherchées en priorité :
– La curiosité, s’intéresser aux projets pour mieux s’y s’impliquer
– La ponctualité et la présence, représentatives d’une certaine maturité
– Savoir être force de proposition, démontrant ici aussi une implication réelle
– Être capable de prendre des initiatives dans un cadre défini pour maîtriser les risques

L’évaluation au service de la validation des acquis

L’évaluation est indispensable dans l’accompagnement d’un alternant. Cela permet de mesurer l’évolution des connaissances et compétences et de mettre en place des actions correctives le cas échéant. C’est un process continu. L’entretien, le reporting hebdomadaire, l’intégration de formulaires d’auto-évaluation, le remplissage de tableaux de suivis sont autant de méthodes possibles.

Salle de brief - Sup Career INSEEC

Il est important de mesurer les progrès, de prendre en compte les attentes et les difficul-tés de l’alternant autour de temps d’échanges formalisés. Cela peut se faire de façon hebdomadaire (évaluation des tâches), mensuelle (évaluation mission), voire annuelle. Le suivi pédagogique avec le référent Sup Career constitue aussi un temps fort de cette évaluation.
Ce suivi est important pour l’alternant lui permettant de réajuster son comportement, son activité afin de tendre vers les objectifs visés. Cela doit également permettre au tuteur d’évaluer ses propres méthodes de transmission. Il ne faut pas non plus négliger le processus inverse et profiter du regard neuf de l’alter-nant sur l’entreprise, matérialisé, par exemple, par un rapport d’étonnement au bout des premiers mois du contrat.

SUP CAREER remercie les tuteurs des entreprises présentes lors de cette Rencontre Annuelle des Tuteurs 2014 :

ANTEMETA SAS
BAVARIA FRANCE
CLARINS
COMPUTACENTER
DHL EXPRESS
FAUCHON
FINANCIÈRE SPIE BATIGNOLLES
IFPASS
L’ATELIER GOURMAND
LA FRANÇAISE DES JEUX
LAGACHE MOBILITY
METALOGIC
NOMOSPHERE
NUHANCIAM
RCI BANQUE / DIAC
SAINT GOBAIN GLASSOLUTIONS
SERVAIR
STARS SERVICES
SUPRATEC
… et vous donne rendez-vous l’année prochaine !

commentaires

commentaires